jeudi 29 novembre 2018

#ChallengeAZ 2018 - Lettre Y écrite à Yvonne MARTHA, née HOURTE

En ce 29 novembre, le ChallengeAZ 2018 arrive à son terme ! Pour cette avant-dernière lettre, j'ai décidé d'écrire à Yvonne Hourte, une cousine de mon arrière-grand-père qui s'est a priori installée en Belgique. Je crois savoir que mon grand-père correspondait avec l'une de ses filles. Peut-être qu'un jour je pourrai retrouver la trace de cette famille et renouer le contact ?


***

Jeudi 29 novembre 2018


Madame Martha, Yvonne,

Je me prénomme Sébastien et je suis l'un des descendants de vos grands-parents Pierre Hourte et Catherine Connerath. Nous sommes donc des cousins éloignés.

Vous êtes la fille ainée de Jean Hourte, banquier de Thionville, et donc la cousine de mon arrière-grand-père. 

Vous êtes née en 1894 à Thionville, ou plutôt Diedenhofen puisque la Moselle était annexée à l'Empire Allemand depuis 1871. Avec vos parents et vos deux jeunes sœurs, vous y avez passé toute, rue Castelnau. La guerre de 1914-1918 entrainera de sérieux bouleversements puisque vous devenez française à l'issue de ce conflit. C'est à la veille de vos 29 ans que vous vous mariez. Soucieux du devenir de ses filles, votre père prendra soin de choisir le meilleur parti. C'est ainsi que vous prenez pour époux Léon Martha, fils d'Ernest Martha, fabricant de tabac à Arlon.

D'après ma grande-tante, mon grand-père continuait de correspondre avec une cousine éloignée qui vivait en Belgique. Aujourd'hui, je suis persuadé qu'il s'agissait d'une de vos filles.

Après votre mariage, je perds toute trace de votre famille. Je sais simplement que vous avez eu au moins deux filles, Mady et Suzanne, et je suppose que vous vous êtes installés en Belgique. Mon idée semble être la bonne car je pense avoir retrouvé la trace d'une de vos filles dans l'historique du club d'escrime d'Arlon. On y apprend ainsi qu'une certaine "Mady Martha" faisait partie de l'équipe féminine. La date et le lieu semblent correspondre.

Je ne sais désormais vers quelle direction me tourner pour retrouver des traces de votre famille et peut-être renouer des contacts avec vos descendants, s'ils vivent encore aujourd'hui...

En attendant d'en savoir plus, je vous prie de recevoir, Yvonne, mes meilleures salutations.


Sébastien

Fabrique de tabacs et cigares Ernest Martha, place Didier, Arlon - facture du 17.4.1907 à G. Close (Collection: jmo)
Ernest Martha (1844 - 1911), marque de tabac NOLRA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire